Connexion

Mot de passe oublié

Francis, le robinson volontaire

7 contributions

Publié le samedi 29 août 2009 à 11H04

TUAMOTU - Isolé sur un motu durant un an pour promouvoir le don d’organes

gazeau150.jpgA 65 ans, Francis Gazeau s’est isolé depuis le 26 mars  et pour un an , bien loin de Tahiti, sur un motu, près de  Takoa aux Tuamotu. Pour la première fois,   il a accordé une interview   à un mutoi de Faaite.  De nombreuses   marques de soutien   lui ont déjà été apportées   dans son entreprise   de promouvoir le don   d’organes.

gazeau350bis.jpgAinsi que nous l’avions   relaté à plusieurs   reprises dans nos   colonnes (voir articles   de mars et juin 2009),   Francis Gazeau a choisi de   s’établir durant un an, dans   un isolement quasi-total sur   un atoll inhabité, Tahanea, à   plus de deux heures de speedboat   de Faaite, aux Tuamotu.   Il réside seul sur le motu   Takoa depuis le 26 mars de   façon permanente.

Depuis qu’il avait bénéficié   d'une greffe du coeur voilà   cinq ans, il avait décidé de   témoigner de sa résurrection   en incitant notamment les   gens à offrir leurs organes   tout en se mettant à l'épreuve   de la nature et de la solitude,   en vivant une aventure particulière.   Francis a tenu parole et fort   de son courage, des conseils   de son cardiologue et de l’assistance   de l’EDT qui lui a   fourni du matériel technique,   notre homme, est donc parti   vivre tel Robinson Crusoë sur   son île.

Un téléphone satellite   pour communiquer   avec le médecin

gazeau350.jpgIl a emporté des vivres, du   matériel de pêche, des médicaments,   une citerne, un évaporateur   d’eau de mer, du gaz   et du pétrole, un kayak, une balise Argos, des panneaux    solaires…    Francis connaît déjà l’isolement    pour avoir vécu deux à    trois mois dans des conditions    presque identiques, du    côté de Rangiroa.    Francis Gazeau souhaitant    faire la démonstration “qu’un    greffé du coeur peut jouer les    Robinson Crusoë”, le réalisateur    Jacques Navarro lui a    fourni une caméra afin qu’il    puisse déjà témoigner de son    expérience là-bas, séquences    qui seront plus tard intégrées    dans un documentaire destiné    à sensibiliser les téléspectateurs    européens sur    l’intérêt des dons d’organes,    qui sauvent chaque année    des milliers de vies.

gazeau350ter.jpgSelon    Eugène Teiri, mutoi de Faaite    qui lui a rendu quatre visites    depuis son installation sur    l’atoll, dont dernièrement les    22 et 23 août, dans le cadre    d’un reportage filmé pour    TNTV, Francis est en bonne    santé physique et morale.    Eugène a pu le constater, Francis    a organisé sa vie sur le    motu, s’est construit un fare    dont il a tressé lui-même le    pandanus, se nourrit de sa    pêche, poissons, crabes des    cocotiers, langoustes, bénitiers…

Il dispose tout de même de    matériel technique (système    de désalinisation, générateur)    pour améliorer son quotidien    très spartiate. Mais celui-ci    ne sera plus désormais isolé    du monde, il va désormais    apprécier l’usage d’un téléphone    satellite que lui a    apporté son ami et qui va lui    permettre de communiquer    notamment avec son cardiologue.    Ce robinson volontaire pas    tout à fait comme les autres,    a donc raconté à son ami    Eugène, son quotidien ordinaire    sur un ilot isolé, mais    qui n’en reste pas moins une    expérience extraordinaire.

Dominique Jezegou

(photos reportage TNTV)

tahaaena590.jpg

 

 

"Je suis comme un jeune homme”

Interview réalisée par Francis par Eugène Teiri, mutoi de Faaite

Comment vas-tu, Francis, depuis la dernière fois ?

Ca va très bien, j’ai juste eu une petite inondation dans le fare, mais sinon, tout va bien.

Je suis venu t’apporter des affaires que ta fille nous a données pour toi.

Alors ça, c’est super gentil, parce qu’en plus je voudrais installer une plus grande bâche pour récupérer l’eau plus facilement.

Nous t’avons apporté des enveloppes, de quoi écrire... Bref, des choses pour te faciliter ta vie… Un téléphone satellite !

Comment ça fonctionne ?

Tout est expliqué dans le coffret.

C’est la société de production* qui te l’a remis ?

gazeau350quar.jpgOui c’est cela, cela permettra de parler avec toi. De toute façon, ils vont venir dans un mois avec le médecin**. Est-ce que tu as un message pour nous ?

Je suis très content de votre soutien, de la réaction du tavana, de ton aide et de toute la population de Faaite, qui m’a permis de vivre cette expérience et surtout cette action en faveur des dons d’organe et des gens qui sont malades et j’espère qu’ils auront tous la même chance que moi.

De toute façon nous allons revenir te voir dans trois semaines avec les médecins. Je vais les amener sur l’atoll vers le 23 septembre.

J’aimerais bien savoir quand ils viennent comme ça je peux m’organiser, préparer du ma’a.

Ne t’inquiète pas, on va bien s’organiser et on fera même peutêtre un petit fare pour dormir. Tu nous montres ton bungalow ? On dit fare ou bungalow ?

On est en Polynésie quand même, je préfère dire fare.

J’ai trois mérous que je garde, au cas où je serai un peu fatigué, pour avoir une réserve.

Tu as attaché les drapeaux sur le toit ?

Oui, je les ai attachés parce ça commençait à se déchirer, mais ils sont toujours là et quand vous reviendrez, je les remettrai. Tu peux filmer à l’intérieur du fare si tu veux. Donc là, c’est mon lit, il y a des photos comme tu le vois…

gazeauphotositw.jpgTu peux nous parler de la petite famille qu’on voit en photos dans ton fare ?

Et bien là, tu vois des photos des amis, de la famille… Il y a Hinerava, ma fille (qui danse pour le groupe O Tahiti E), le jour de son mariage avec Guillaume. Ici, Cyril, l’artiste qui garde mon fare à Rangiroa, sur la photo tu vois d’ailleurs mon fare…

Quel est ton quotidien, tu vas à la pêche ?

Je vais pêcher tous les jours, au upi. Dans ma petite nasse que j’ai là-bas, j’ai trois mérous que je garde, au cas où je serai un peu fatigué, pour avoir une réserve.

Tu as des panneaux de désalinisation pour avoir de l’eau douce ? Comment fonctionnent-ils ?

Tu mets l’eau de mer ici, ça remplit les alvéoles là et par condensation, ça se colle sur la vitre et ça coule dans le bac en bas et je récupère à peu près deux litres par jour. Ca suffit pour ma survie.

Tu as également une assistance technique (de l’EDT) qui te fournit de l’électricité ?

C’est du 220 volts, il y a deux batteries sèches, on voit l’inverseur, les fusibles. Ca charge avec les panneaux solaires. J’allume l’inverseur, la lumière verte s’allume et le courant arrive. Je charge mes batteries pour la caméra, pour l’appareil photo, pour mon petit ordinateur pour emmagasiner les photos et peux également brancher et recharger la radio.

Tu veux transmettre un message à ta fille ?

Oui, d’ailleurs j’écris un journal de bord comme si je m’adressais à elle. Tous les jours, je pense à elle.

Tu peux nous confirmer que tu es en bonne santé ?

Je me sens en super bonne santé, je suis comme un jeune homme, il n’y a pas de soucis. Je fais tout pour rester en bonne santé, tout va bien.

Propos recueillis par Eugène Teiri, retranscris par Dominique Jezegou

* Société qui va réaliser un documentaire destiné à sensibiliser les téléspectateurs européens sur l’intérêt des dons d’organes. ** L’équipe vient avec le cardiologue de Francis pour faire un bilan de santé et tourner les autres séquences du film.

SOUTIENS - Ses copains suivent l’aventure depuis Rangiroa

gazeau350ht.jpg“Francis a lapatate, c’est super !”

A Rangiroa, où habite Francis Gazeau, on suit de près ses aventures, et en particulier Cyril, qui garde sa maison, transformée en galerie de peinture. C’est à lui que les deux lettres de Francis ont été adressées (lire ci-dessous). “C’est super, Francis a la patate”, nous a-t-il raconté depuis “Rangi”. “Il va bien, la preuve, il va même jusqu’à s’inquiéter pour nous, alors que c’est lui qui est tout seul sur son atoll de Tahanea !” Sur le livre de soutien proposé au public dans la galerie, pas moins de 200 messages ont déjà été écrits, par des habitants de l’atoll mais aussi par des touristes de passage. “On en profite pour donner des cartes de donneurs d’organes”, explique Cyril, “car c’est ça le but. Les gens ne comprennent pas toujours ce que fait Francis, mais s’il a la patate aujourd’hui, c’est grâce au sentiment altruiste de quelqu’un, qui a fait un don d’organe un jour.” Après avoir travaillé avec lui dans ses derniers préparatifs, Cyril l’a vu partir pour son isolement à Tahanea. “C’était super, beaucoup de monde nous ont aidés, à commencer par le maire délégué de Faaite. Il faut tous les remercier.” YF

Les lettres de Francis Gazeau

Tahanea, le 21 juin 2009

“Mon angoisse est de ne pas avoir assez d’eau”

“Salut mon pote,

Voilà, ça fait trois mois que je suis parti, et tout va bien, je pense bien à vous tous, toi, Papabu, Pomaré, Pascale, Charlotte, tous les copains. Tu leur donnes bien le bonjour pour moi. J’ai mis deux mois pour faire mon fare, car je suis sur un petit motu et il a fallu que j’aille chercher le bois pour construire, sur les autres motu, ainsi que les feuilles pour tresser. Je faisais des radeaux avec mon kayak, que je tirais ensuite comme une bête mais je suis content d’y être arrivé. J’ai un petit fare très sympa. A l’intérieur j’ai tout mis en hauteur même mon lit (environ 70 cm), au cas où il y aurait une forte houle… Je n’ai pas eu le choix, c’est le maire et le mutoi qui est son frère qui m’ont dit que je pouvais me mettre là pour qu’il n’y ait pas de problèmes, car le motu leur appartient. Aujourd’hui il y a des Canadiens sur un voilier, qui sont venus me voir, ils étaient surpris que quelqu’un habite ici… Quand ils m’ont dit qu’ils pensaient aller à Rangi, je leur ai demandé de prendre cette lettre pour toi. Je vais manger à bord à midi. J’espère que tout va bien pour toi… Merci pour les photos dans la boîte à trucs de Charlotte, car je pense que c’est toi qui les as faites. J’ai eu de la forte houle et du vent, mais depuis une semaine il fait beau. Ma citerne est pleine, et ça c’est mon angoisse de ne pas avoir assez d’eau, mon dessalinisateur me donne environ 2 à 2, 5 litres d’eau par jour, c’est pas mal. Si j’ai du courrier, peux-tu le remettre à Hiné pour le mois de septembre, quand les médecins vont venir. Voilà mon frère, tout va bien, et j’espère que pour toi et tous les copains c’est la même chose. J’ai entendu un message à RFO Radio pour l’exilé de Tahanea, je ne sais pas qui est-ce ? ... A bientôt de vos nouvelles à tous, dès que je verrai d’autres voiliers, j’essaierai d’envoyer un message. Chaleureuses poignées de mains et amitiés ainsi qu’à tous les amis. Papy”.

Tahanea, le 25 août 2009

“J’ai été inondé dans le fare”

“Salut mon pote,

Je prépare cette lettre aujourd’hui car j’ai aperçu un voilier de l’autre côté de l’atoll. S’il vient par ici, je lui demanderai de te remettre cette bafouille. Je vais bien. La semaine dernière il y a eu une forte houle, et j’ai été inondé dans le fare. Heureusement, j’avais prévu un truc comme ça en ayant fait des étagères sur pilotis, ainsi que mon lit. Mais bon, ça fait drôle ! ... Je te joins une carte de Tahanea où je t’indique exactement où je suis. Tu pourras la mettre dans le dossier. J’espère que ça va pour toi, ça roule, malgré la baisse du tourisme. J’attends avec impatience de tes nouvelles, lors de la venue des médecins, que tu me donnes des nouvelles de tout le monde, et si l’action interpelle les gens ? ... Ce qui me motiverait bien pour les autres six mois. Bien le bonjour à tous les amis. Grosses bises aux amies. A toi je t’en serre cinq, et j’espère à bientôt de tes nouvelles. Francis”

pf590.jpg

Dominique Jezegou
Imprimer Recommander Wikio Facebook twitter digg

Les dernières contributions


Commentaires anonymes

31/08/2009 à 16h07

[b]Comme le dit “Dragon” : [i]“Voilà un vrai "Koh Lanta !”[/i].

A propos de cette fameuse émission, on a pu assister à son démarrage, ce samedi. Plus que jamais les commentaires de l’animateur sont excessifs ([i]“danger, fort courant, vagues, requins...”[/i]), et nombre de plans de coupe bidonnés inondent le montage final (requins, serpents...).
On ne voit pas, par contre, le médecin présent, le bateau suiveur, les plongeurs d’assistance !

Bon ! - Ça distrait et ça fait rêver les “continentaux”, tant mieux. Et puis avec TF1, on s'est habitué à être pris pour des C... !

Pour revenir à Francis. Bravo et bon courage.[/b]

Commentaires anonymes

31/08/2009 à 14h13

Bravo Francis de la leçon donnée!
Oui cela vaut le coup de donner et recevoir des organes !
Je dois ma vie actuelle à la médecine et c'est la moindre des choses que je lui file des pièces détachées ! ... ou servir à l'entraînement des toubibs !
J'imagine que ce seront mes petiots qui auront besoin d'eux un jour ?
Continue de faire rêver tous ceux qui attendent des pièces de rechange, et faire se décider d'autres à faire don de leur carcasse quand ils n'en auront plus besoin.
(La CPS économisera un enterrement: le mien !) lol mdr ! ! !
C'est quoi l'adresse pour les démarches de don d'organes ?

Commentaires anonymes

31/08/2009 à 09h39

Mauruuru Francis pour cette belle aventure que tu partage avec nous, je ne suis pas malade et je remercie Dieu de m'accorder cette faveur. Cependant je vous doit du respect pour le combat que vous menez, un très beau combat,j'aimerais avoir votre force, votre courage, votre détermination et votre volonté de fer pour avancer dans la vie. Faaitoito

Commentaires anonymes

31/08/2009 à 08h41

Voilà un vrai "Koh Lanta"!!!

Commentaires anonymes

31/08/2009 à 05h42

Papa Francis, c'est merveilleux ce que tu fais pour sauver des vies, tu donnes un bon exemple de courage. C'est un acte merveilleux. Prend soin de toi, soit prudent surtout. Nana Fleur de tiar

Commentaires anonymes

31/08/2009 à 02h38

Bonjour,
je suis allée sur le net pour prendre de vos nouvelles, vous devez bien vous demander qui suis-je, eh ! bien pour la petite histoire j'ai entendu parler de vous lors de notre lune de miel sur Rangi en février 2009, Cédrick et moi nous étions à nous balader lorsque nous avons aperçu un jolie faré, la curiosité nous a guidée sur un chemin. Au bout de ce chemin nous avons eu la joie de rencontrer un homme super sympa. Nous avons pu admirer toutes les belles choses de la galerie. Ensuite Cyril nous a parlé de Vous et votre projet pour le don d'organes. Nous tenons à vous saluer respectueusement et vous remercier pour votre action. je vous souhaite bonne chance. Nous sommes 6000 habitants sur un archipel Français situé près des côtes de Terre Neuve. En espérant un jour avoir de vos nouvelles.
Mr et Mme Cédrick LAFOURCADE
97500 SAINT PIERRE ET MIQUELON

30/08/2009 à 11h49

Ia Orana Francis,

Bravo mon ami. Teihotu et moi sommes avec toi de tout cœur.

Quelle magnifique leçon que tu donnes à mon fils de 9 ans (Justin, transplanté du Foi en 2003) et à tous les autres.
Il me parle souvent de toi:
"Et Francis, il est sur son Motu, comment-va-t-il?

Je vais lui montré ton article il va adorer.

Merci encore Francis pour démontrer que le bonheur et la vie se choisissent et que même avec des soucis de santé - tellement graves - l'on peut prouver au monde entier et à soit-même ce que l'on vaut.

A bientôt par tes articles et lors de ton retour dans quelques mois ...

La vie est magnifique

Rai Teva Okara R & Justin Teihotu