Connexion

Mot de passe oublié

Claude Ruben nous a quittés

5 contributions

Publié le jeudi 02 octobre 2008 à 17H44

AUDIOVISUEL - Décès du journaliste Claude Ruben, journaliste et présentateur sur RFO puis TNTV, est décédé vers midi des suites d’une maladie à l'âge de 67 ans. Dans un communiqué de Yves Haupert, directeur général de TNTV, "Claude ne souhaitait visiblement pas de cérémonie, de fleurs ou de couronnes, selon sa compagne Ghislaine qui respectera surement ses dernières volontés. "


Hommage de Yves Haupert, directeur général de TNTV

"Claude Ruben s’en est allé…   Notre ami et confrère nous a quitté. La maladie l’a emporté sur son lit d’hôpital à Mamao où il était entré il y a presque trois mois. Bien que déjà affaibli, Claude avait gardé secret la maladie qui le rongeait, afin de terminer la saison de son émission « Ligne ouverte ». Il avait terminé en beauté, en recevant Miss Tahiti et ses dauphines.

 

Cette émission sera rediffusée ce soir en hommage à Claude à 19H…

 

Le dernier clin d’œil de Claude à cette Polynésie qu’il affectionnait tant. Claude RUBEN était un grand professionnel. Il a débuté sa carrière voilà 42 ans. Il aura exercé son talent d’animateur et de débatteur sur les plus grands médias hexagonaux : Europe 1, Radio Monte Carlo, France Inter, TF1, puis RFO et TNTV. Il aura été tour à tour, animateur présentateur, producteur, journaliste, conseiller et directeur. Claude était un professionnel exigeant et rigoureux. Il voulait le meilleur. Sa grande culture, son ouverture aux autres lui ont permis d’aborder tous les thèmes, sans tabu. Il osait déranger, bousculer et n’aimait pas ce qui était convenu. Sa grande culture était doublée d’une vraie sensibilité et comme il le disait lui-même, il aimait ausculter l’âme humaine jusque dans ses moindres recoins. Il maniait aussi l’humour, mais toujours avec le respect de l’autre. Il partageait très volontiers ses expériences et son savoir faire, il aimait transmettre. Il a beaucoup transmis aux jeunes de TNTV, espérant prolonger à travers eux sa passion de la télévision.

Claude a su imposer un style, le sien, à nul autre pareil.

On l’aimait où on ne l’aimait pas, mais il ne laissait pas indifférent.  C’était un professionnel. Bien qu’il ait dépassé l’âge de la retraite, la direction de TNTV lui avait demandé d’assurer l’émission « Ligne ouverte ». Un défi qu’il a redressé avec joie et passion, tant il n’aurait jamais supporté de vivre loin de l’ambiance des plateaux de télévision. Il a affronté avec dignité sa maladie, désireux de préserver jusqu’au bout l’image positive et souriante que nous pouvions avoir de lui. C’est elle que nous garderons. TNTV, mais au-delà, le monde de l’audiovisuel, perd un grand professionnel, talentueux et attachant. Pour le personnel de TNTV dont beaucoup l’appelait affectueusement « Papa » ou « Papi », c’est une grande perte.

Notre seule consolation est de savoir qu’il aura pu vivre sa passion jusqu’au bout de sa vie et qu’il est parti sans souffrir. Lui qui aimait « comprendre les âmes et les cœurs » et qui se demandait souvent ce qu’il y avait au-delà de la mort, connaît aujourd’hui la réponse. A sa compagne Ghislaine, à ses proches amis qui étaient sa seule famille, la direction et le personnel de TNTV adressent ses sincères condoléances. "

Re: condoléances

> Témoignage

Hina Sylvain, responsable des programmes à RFO

Hina Sylvain, réalisatrice et monteuse à RFO dans les années 90, a collaboré avec Claude Ruben lorsqu'il était chef du bureau artistique.

"J'ai vraiment connu Claude lorsque nous avons préparé ensemble une édition de l'émission "On en parle" entièrement consacrée à mon père Adolf Sylvain. C'est là que j'ai découvert le bonhomme. Très attentif, très solidaire, très respecteux. Evidemment ça crée des liens pour la suite.

Je garde le souvenir d'un homme très généreux, humain et très professionnel. Je retiens de lui son savoir-faire pour fédérer autour d'un projet et qu'à la fin, toute l'équipe soit contente.

De temps en temps, il aimait bien provoquer juste pour pousser la personne qu'il avait en face de lui dans ses derniers retranchements, il ne se faisait pas que des amis, mais il fallait savoir lire entre les lignes...et dans ses yeux. Il s'amusait, il s'amusait beaucoup. Il était cabotin et l'antenne, c'était son dada."

Propos reccueillis par SG

 

Extrait du "Au plaisir du samedi", présenté par Claude Ruben (TF1, 1976)

> Le parcours de Claude Ruben

Avant de devenir l'homme de télé que l'on connait, Claude Ruben a tenté la comédie puisqu'il a suivi les cours Florent à Paris dans les années 60.

En 1966 il entre à Europe 1 puis enchaîne dans les années 70 avec RMC, France Inter puis lse frotte à la télé à TF1. C'est en 1986 qu'il entre à RFO Paris qui le mènera jusqu'en Polynésie française l'année suivante. Il repartira en Martinique puis reviendra en 1996. En 2000 il devient directeur général de l'ICA (institut de la communication et de l'audiovisuel) puis rejoint TNTV en 2004 au sein de laquelle il était à la fois producteur, animateur, chargé de production et conseiller auprès de la direction générale.

Claude Ruben était également auteur de nombreuses nouvelles.

 

 

Sandrine Guyonnet
Imprimer Recommander Wikio Facebook twitter digg

Les dernières contributions


Commentaires anonymes

13/10/2008 à 10h18

J'ai eu la chance de travailler avec lui sur un projet audiovisuel (avant qu'il intègre TNTV) voici quelques années.
Je garde de lui le souvenir d'une personne à forte personnalité, très professionnelle, très perfectionniste mais aussi quelqu'un de touchant, discret... avec qui les discussions étaient passionnantes.
Il me manquera.
Mes condoléances à son amie Ghislaine.

03/10/2008 à 19h39

Un homme doué d'un charisme exceptionnel et d'une sensibilité à fleur de peau. Un homme passionné, un être passionnant.

Homme de culture et professionnel brillant, il a bouclé à la perfection sa dernière émission puis s'en est allé... Il n'a pas fini de nous manquer.

Commentaires anonymes

03/10/2008 à 19h16

Tous les jours je regardais ses émissions et j'apprenais toujours quelque chose d'intéressant , quelquefois je voyais un papier trembler légèrement entre ses mains et j'étais un peu inquiète pour lui ...
Puis sa pêche , son humour , sa dérision me faisaient oublier mon inquiétude ...
Cher Claude ,sois heureux au royaume des cieux !
je t'embrasse , toi que je n'ai jamais rencontré qu'à travers mon écran télé !
Total respect ! Salut l'artiste !

Commentaires anonymes

03/10/2008 à 10h49

J'aimais bien son émission quotidienne et son caractère toujours pertinent à la recherche de la vérité,ce qui certain c'est que je le regretterai très fort car la relève malheureusement n'est pas du tout à la hauteur.

SONCERES COONDOLEANCES A SA FAMILLE

03/10/2008 à 06h44

J'ai eu la chance de le rencontrer une seule fois, lors d'une visite dans les locaux de TNTV. Grippée, je n'ai pu l'embrasser. Je sens que je vais à le regretter à jamais.

Le contact fut pourtant immédiat. J'ai senti instantanément qu'il était à situer parmi ces êtres qui renvoient sur les autres un peu de leur lumière. De ceux qui vivent sans barrières (ethniques, idéologiques, professionnelles...)et sans frontières. Sans famille même, si ce n'est l'immense famille de ses amis. Connus de lui ou non d'ailleurs.

Citoyen du monde, il faisait partie de ces êtres d'exception que l'on aurait aimé garder encore et dont l'aura brillera longtemps au firmament de ces îles du Pacifique qu'il aimait tant.

Il ne faut pas en vouloir au Ciel de l'avoir rappelé mais seulement le remercier de la chance de l'avoir cotoyé. Réellement ou par ondes interposées, des ondes ouvertes sur la générosité et l'amour des autres. Il n'était pas seulement ce communicant exceptionnel, il était d'abord l'ami que l'on recevait à chaque "Ligne ouverte". Une ligne ouverte sur le professionnalisme, sur l'intellitence des autres, et le sens de l'engagement. Une ligne désormais ouverte sur une profonde tristesse...