Connexion

Mot de passe oublié
Présidence de la Polynésie française

Passation de pouvoir inhabituelle

2 contributions

Publié le vendredi 12 septembre 2014 à 16H45

Passation de pouvoir vendredi 12 septembre 2014 entre Gaston Flosse et Édouard Fritch. (Photo : FC)

Habituellement, c’est le président nouvellement élu qui, au terme d’un entretien discret où s’échangent divers secrets et dossiers, raccompagne une dernière fois le président sortant. On se souvient de la main de Jacques Chirac sortant de l’Elysée, de Nicolas Sarkozy sortant main dans la main avec Carla Bruni ou encore de Giscard D’estain, quittant à pied le Palais présidentiel.
Mais avec Gaston Flosse, rien n’est jamais pareil. Après près d’une heure d’entretien avec Édouard Fritch, c’est le vieux lion qui a déposé le nouveau président sur les marches du Palais avant que ce dernier ne rejoigne amis et élus à l’assemblée pour un pot.
Comme un symbole. Comme un homme qui a du mal à quitter son bureau, sa résidence secondaire. Gaston Flosse est resté hier encore quelques heures à la présidence. Déjà, les observateurs doutaient qu’ils ne quittent jamais totalement les murs et qu’à l’avenir derrière Édouard Fritch, dans les bureaux du premier étage, une ombre et peut-être plus soit toujours présente.

B.P
Imprimer Recommander Wikio Facebook twitter digg

Les dernières contributions


12/09/2014 à 20h58

Trop drôle de voir un condamné passer le "pourboire" hohohohhoho
En fait l'intérimaire vice-président du gouvernement de la "Polynésie française" Nuihau LAUREY n'aura eu d'intérimaire que la pantalonnade d'avoir été nommé représentant pendant son intérim par arrêté 25-2014 du 6 septembre signé Edouard FRITCH... pour en être démis jusqu'au 12 septembre par arrêté n° 34-2014 du 10 septembre, avant, euh... ben oui, redevenir vice-président du gouvernement de la Polynésie française, ad lib.... hihihihihih rollstahiti@gmail.com

12/09/2014 à 19h33

Une page se tourne, mais l'avenir de notre fenua est entre de bonnes mains, nous savons que Mr Fritch saura mener notre pays vers un avenir meilleur.