Connexion

Mot de passe oublié
MOOREA

Le tai-chi intégral en plein essor

Publié le mercredi 10 septembre 2014 à 01H00

Ses élèves accueillent bientôt le maître de la discipline

Les participants étudient les dix postures et des combinaisons, lors de la semaine de remise à niveau qui se déroule actuellement.

Les participants étudient les dix postures et des combinaisons, lors de la semaine de remise à niveau qui se déroule actuellement.

Le tai-chi intégral existe à Moorea depuis 2007. À l’origine maître Thanh, professeur de karaté, a dispensé les premiers cours à quelques adeptes. Il y a quatre ans, à la demande du maître, un nouveau bureau s’est formé sous la présidence de Lucette Taero. Ils ont officialisé la pratique de cette discipline en créant l’association Tai-Chi Integral. L’association de Moorea est rattachée à la branche française de l’association Compassionnate Service Society.

Cette méthode combine plusieurs disciplines, essentiellement les techniques de yoga, tai-chi, chi kung et méditation. C’est une pratique intégrale permettant d’harmoniser le corps et l’esprit.

 

Huit animaux entre ciel et terre

Le tai-chi intégral est aussi appelé CK 10 (Can Khon Thap Linh en vietnamien) en raison d’une série d’exercices physiques composée de dix postures. Elles commencent par celle du Ciel pour se terminer par celle de la Terre. Huit autres postures s’intercalent entre le Ciel et la Terre, toutes symbolisées par un animal. Ces animaux sont respectivement : la grenouille, le buffle, la grue, le dragon, le phénix, le tigre, le papillon et la tortue. Chaque posture fait travailler différentes parties du corps pour son bien-être, mais agit aussi pour stimuler les centres d’énergie, plus connus sous l’appellation de “chakras”.

Les séances se déroulent en trois phases distinctes. D’abord l’échauffement qui fait appel aux techniques du yoga et du chi kung afin de bien s’étirer et de s’assouplir. La deuxième partie comporte le travail des mouvements et de la respiration sur les huit postures symbolisées par un animal. Enfin, la séance s’accompagne de méditation, afin de prendre conscience de son corps.

Le but de cette pratique est de se détendre sans se faire mal. Excellente pour lutter contre le stress et se ressourcer, elle s’intègre parfaitement dans la vie moderne.

Actuellement en visite à Moorea, Joan He Minh Dai l’un des maîtres de la discipline, effectue une remise à niveau des instructeurs de Moorea, dans le cadre d’un programme de déplacement au travers le monde. Le fondateur du taî-chi intégral, le maître Hang Truong est arrivé au fenua et rencontrera l’ensemble des membres de l’association de Moorea pour une remise de diplômes.

 

Prendre soin de soi et des autres

D’origine vietnamienne, Maître Hang Truong, arrivé aux États-Unis dans les années 1980, a été ordonné moine bouddhiste dans la lignée zen par le patriarche Hsuan Hua. Il a vécu de nombreuses années en monastère. En 2001, la nouvelle des attentats de New York a bouleversé son existence. Devant l’ampleur de la violence, il a pris conscience qu’il lui fallait agir pour l’amour et la paix dans le monde. Aussi a-t-il décidé d’aller à la rencontre des autres afin de diffuser ses enseignements au plus grand nombre. Maître Hang Truong fonde la Compassionate Service Society en 2002 dans le but d’éveiller la compassion suivant la tradition bouddhiste. Il a créé un enseignement complet : le taî-chi intégral dont le premier objectif est de prendre soin de son corps, puis d’élargir sa conscience afin de développer ses qualités de cœur.

De notre correspondant Philippe Vinckier
Imprimer Recommander Wikio Facebook twitter digg