Connexion

Mot de passe oublié

“Les mois à venir risquent d’être difficiles”

2 contributions

Publié le jeudi 10 septembre 2009 à 08H27

MOOREA - Tourisme. Alain Druet (Pearl Resort)

Directeur général du Pearl Resort & Spa, Alain Druet s’investit dans la démarche actuelle de la municipalité qui a lancé une vaste concertation avec les professionnels du tourisme de Moorea. La réunion qui s’est tenue au Pearl Resort mardi, n’a pas vu se concrétiser l’ordre du jour qui concernait la création d’un organisme municipal du tourisme.

Une juriste présente a expliqué aux participants que la municipalité ne pouvait comme en France avoir sa propre structure touristique, cela dépendant du territoire. Cette impossibilité renforce l’existence des deux structures existantes actuellement, le GIE Tourisme Moorea et l’Office du tourisme, qui devraient dans ce cas de figure être dotés par la mairie d’enveloppes de fonctionnement plus conséquentes. La mairie aura cependant une action de partenariat avec un droit de regard sur l’action des deux structures, pour réaliser des objectifs, avec un calendrier et des résultats. Pour Alain Druet, “La démarche de la mairie est un grand pas en avant, elle permet d’effacer les rivalités existantes et de fédérer l’ensemble des professionnels du tourisme de Moorea.” Par contre, il se dit “sceptique quant à la création d’un organisme municipal du tourisme. La mairie de Moorea ne peut en aucun cas avoir un impact financier comparable au GIE Tahiti Tourisme, il faut plutôt que l’île soit mise en avant à l’intérieur de cette structure et qu’elle ne soit plus une parmi les 118 îles de la Polynésie française.”

Et de renchérir : “Moorea a des atouts qui doivent être mis en avant, c’est un condensé de toute les îles. La proximité avec Tahiti est aussi un atout majeur. Le tourisme local représente 30% de l’activité du Pearl Resort cette année et fait vivre de nombreuses pensions sur l’île.” Selon lui, “Il faut faire cohabiter le tourisme international avec le tourisme local grâce à la création d’événements et la mise en valeur de ceux existants, surtout pour la basse saison. Il ne faut pas oublier non plus les habitants de Moorea, il faut préserver les plages publiques et les sentiers en montagne. L‘île est leur lieu de vie, mais il faut aussi qu’ils s’investissent pour préserver sa beauté afin qu’elle continue d’attirer les touristes qui permettent de faire vivre de nombreuses familles sur l’île.” Grâce à des offres promotionnelles et à une diversification du public visé, le Pearl resort a pu maintenir une fréquentation suffisante cette saison, mais avec des recettes moindres. L‘enjeu du moment est avant tout de préserver l’emploi et de maintenir l’outil de travail en bon état. Cependant Alain Druet pense que “les mois à venir risquent d’être difficiles.”

De notre correspondant Pascal Alain

Pascal Alain
Imprimer Recommander Wikio Facebook twitter digg

Les dernières contributions


12/09/2009 à 11h42

Mais pourquoi vouloir faire venir des "milliardaires" absolument ?
les touristes lambda, aux moyens... moyens, sont plus intéressants pour faire marcher le commerce local - est-ce que les "milliardaires" vont se pamer devant un paréo et un flacon de Monoï ??? !!
et comme le message précédent le dit : il leur faut du "Service" avec un grand S ... tandis que les gens "normaux" seraient ravis avec le "service" local ....
baissez les prix d'avion et laisser venir les vrais "Touristes" (les milliardaires ont leurs propres Paradis, n'ont pas besoin de Tahiti... )

QUAND le GIE ou je ne sais quel organisme de Tourisme va-t-il comprendre ? !

quel orgueil de vouloir uniquement des "MILLIARDAIRES" - faut les "mériter" ces gens habitués au vrai luxe, au vrai service et aux activités nombreuses , manquant à Tahiti ! - pas besoin de venir à Tahiti pour faire un golf !!

Commentaires anonymes

10/09/2009 à 18h02

je voudrais dire à Mr Druet comme aux autres acteurs du Tourisme en Polynesie, que j'ai vainement éssayé par le GIE Tourisme il y a 1 an, de convaincre ceux ci d'accepter de rencontrer et de discuter avec ma niéce qui est chinoise et vivant à Pékin, parlant courament l'anglais et le mandarin bien entendu et qui de surcroit travaille à la TV. Elle se faisait fort de REMPLIR PLUSIEURS 747 de notables chinois fortunés désirant entre autres de jouer au golf et de faire des croisiéres sur le Gauguin, jamais eu de réponses même par mail du GIE!!!résultat des courses, ce sont les Fidjis qui ont bénéficié de sa collaboration bénévole, regardez simplement les chiffres en trés haute augmentation du tourisme dans ces îles et vous comprendrez l'impact des résultats des ciffres du tourisme grâce à l'incompétence de ce même GIE qui ne pense qu'à aller en métropole aux frais de la princesse avec de nombreux (ses) copains pour soi-disant trouver des clients. je voudrais aussi ajouter pour Mr Alain Druet, que le service des hôtels en comparaison avec les prix exhorbitants pratiqués font fuir à grandes enjambées les clients potentiels.Et ceci est vrai aussi pour votre Hôtel Mr. Druet, demndez à la dépêche de vous fournir mon adresse e-mail et je vous expliquerais pourquoi avec des détails trés convaincants et malheureusement pas à l'honneur de votre établissement à Moorea...désolé mais regardez donc devant votre porte avant d'incriminer je ne sais quelle crise (qui n'existe pas pour les clients qui en ont les moyens comme mes amis les chinois!!!)