Connexion

Mot de passe oublié

Ô courageux touriste

3 contributions

Publié le samedi 11 août 2012 à 01H00

Pour lire cet article payant,
abonnez-vous pour 1 mois ou profitez de notre offre 24H

Les dernières contributions


23/08/2012 à 23h56

Les touristes, en venant en Polynésie, veulent voir en réalité leur rêve, malheureusement ils sont quelques fois déçus par la propreté et la qualité de l'accueil qu'ils recoivent. Les grêves sont une chose, mais ne pensez vous pas que touriste à une image de Polynésie autre que celle qu'il découvre en arpentant les rues de Papeete !!! la saleté règne partout, heureusement que les jardins de Paofai relève un peu cette image. Les vols à la sauvette, quelques fois les agressions physiques font la une des journeaux, il y a quelques années cela n'existaient pas !!! Il faut dire que nos politiques et en particuliers les derniers en place ont tout fait pour détruire notre fenua.
Nous sommes tristes de voir notre pays dans un tel état, nous devons impérativement, chacun et chacune d'entre nous, faire en sorte que chaque touriste qui arrive sur notre sol, soit accueillit avec respect et gentillesse comme il l'espère, c'est à nous et non aux guignols qui nous gouvernent de donner l'exemple.

22/08/2012 à 04h27

Dans le forum, j'avais déjà réagit à ce questionnement sur les touristes et le rapport qualité-prix qu'offrait le fenua. Les classes moyennes ne peuvent plus venir à Tahiti, que ce soit du Japon, des US ou d'Europe. Les autres plus fortunés ne peuvent pas se satisfaire de l'à peu près polynésien. La bonne volonté est une chose, le professionnalisme en est une autre. Les soubressauts de l'actualité locale n'intéresse pas les touristes. Certes, les grêves peuvent les refroidir mais ce qui vient fortement impacter le bouche à oreille et en particulier les conseils que les agences de voyages donnent à leur clients mettent de plus en plus la Polynésie sur la touche. Le rapport qualité prix n'est absolument pas au rendez vous. les vrais professionnels du tourisme abandonnent le navire irrécupérable. Il faut le savoir, il est déjà trop tard ! Le budget de l'Etat français ne viendra plus subventionner la vie publique et le tourisme polynésiens. Bye-bye indemnités et niches fiscales. Quand les russes arrivent c'est qu'il est déjà trop tard !

20/08/2012 à 14h13

Le tourisme est en déclin, la chute est là...
mais pour remonter la pente, je ne pense pas que l'équipe actuelle est assez "propre" pour remettre le système en place.
La sécurité des "touristes" est le point le plus important dans le monde...
Les gens veulent se sentir bien pour passer des vacances à leurs frais.

Contribution modérée