Connexion

Mot de passe oublié
PAPARA

Une aide pour réussir le concours de Sciences Po

Publié le vendredi 05 septembre 2014 à 01H00

Réunion d’information sur la préparation au concours d’entrée à l’IEP au lycée Tuianu-Le Gayic

Mercredi après-midi, plus d’une trentaine d’élèves des classes de première et de terminale ont assisté à une réunion d’information sur la préparation au concours d’entrée à l’Institut d’études politiques (IEP).

La réunion a été menée par Pablo Teaniniuraitemoana, professeur d’anglais.

La préparation au concours d’entrée à l’IEP est une préparation à l’excellence.

1 2 3 4
Pascal Charvet, inspecteur général de lettres et vice-recteur  de la Polynésie française.

Pascal Charvet, inspecteur général de lettres et vice-recteur de la Polynésie française.

La première préparation a vu le jour l’an dernier. Elle a permis à 11 lycéens de se présenter au concours d’entrée en avril. Trois ont été reçus, deux du lycée de Uturoa et un du lycée La Mennais. Ils ont intégré les IEP de Lille et Toulouse.

Les lycéens présents à la réunion ont été informés dans un premier temps des épreuves du concours prévu au 30 mai prochain. La préparation a pour but de proposer des interventions pluridisciplinaires afin d’apporter des connaissances ainsi que de la méthodologie. Il faut apprendre à travailler pour réussir.

Dans un deuxième temps, Pépin Mou Kam Tse, proviseur du lycée Tuianu-Le Gayic, et Barbara Bellorget, proviseur adjoint, ont accueilli le vice-recteur de la Polynésie française, Pascal Charvet, inspecteur général de lettres, pour la présentation de la préparation au concours d’entrée à l’IEP. “Vous pouvez réussir”, a déclaré d’emblée le vice-recteur. C’est avec beaucoup de passion qu’il a développé le sujet qui lui tient à cœur. “L’année dernière, c’était la première année de la préparation. Elle a débuté avec un peu de retard. Malgré cela, trois lycéens ont quand même réussi le concours. Cette année, nous démarrerons dans les temps avec la volonté de réussir. Un pôle fort est créé au lycée Tuianu-Le Gayic de Papara, où tous les moyens pour réussir sont mis en place et coordonnés par Karim Monod, professeur d’histoire-géographie. Tous les mercredis, de 14 à 16 heures, des professeurs, très motivés par cette action pratiqueront un accompagnement personnalisé. Ils seront assistés par l’association des anciens de Sciences Po qui vont prévoir un tutorat. Par ailleurs, les élèves qui suivront la préparation recevront une carte qui leur donnera accès à la bibliothèque de l’université.”

 

De nombreux débouchés

Leur objectif est de délivrer en cinq ans une formation pluridisciplinaire fondée sur les sciences sociales orientée vers la prise de responsabilité. Parmi les divers débouchés, il y a les métiers de l’entreprise (stratégie et commerce, marketing, assurances ou ressources humaines), les médias (journalisme, communication et publicité), la recherche (droit administratif, enseignement, doctorat), les concours administratifs de catégorie A (ministère des affaires étrangères ou inspection des impôts) ainsi que les grandes écoles (École nationale d’administration et École nationale de la magistrature).

Ce programme pour la réussite éducative a également pour objectif d’encourager les élèves qui restreignent leurs ambitions d’études à s’inscrire dans une image d’excellence et à entreprendre des études supérieures longues.

 

PAROLE À
Pascal Charvet, vice-recteur

“La préparation au concours d’entrée à l’IEP est une préparation à l’excellence. Les Instituts d’études politiques sont une garantie d’excellence et une garantie d’un métier à l’issue. Cette année, la mention “Très bien” au baccalauréat ouvre la possibilité d’intégrer l’IEP sous réserve d’avoir suivi la préparation sans passer le concours. Par ailleurs, s’il y a suffisamment d’admis au concours, l’IEP d’Aix-en-Provence créera une annexe polynésienne, ce qui permettra aux étudiants d’effectuer les deux premières années de leur cursus à Tahiti, la troisième année consistant en un stage à l’étranger.”

Une bonne préparation

Les lycéens présents à la réunion ont été informés dans un premier temps des épreuves du concours prévu au 30 mai 2015 : une épreuve de culture générale sur les thèmes de la famille et de la mondialisation d’une durée de 3 heures, coefficientée 3 ; une épreuve d’histoire sur le monde depuis 1945 d’une durée de 3 heures d’un coefficient 3 et une épreuve de langue vivante (allemand, anglais, espagnol ou italien) d’une durée d’1 heure 30 et d’un coefficient 2 - à noter que la moyenne des épreuves du baccalauréat est également prise en compte avec un coefficient 1. La préparation a pour but de proposer des interventions pluridisciplinaires afin d’apporter des connaissances ainsi que la méthodologie. Il faut apprendre à travailler pour réussir, dit-on ; cette préparation est une formation d’entraînement à la réussite des concours et aide énormément lors des épreuves du baccalauréat.

De notre correspondant AK
Imprimer Recommander Wikio Facebook twitter digg