Connexion

Mot de passe oublié
PAPEETE

Le Café de l’amour entreprend des travaux

Publié le mercredi 10 septembre 2014 à 01H00

Après trois ans de fermeture

1 2
Le Café de l’amour a bien perdu de sa superbe.

Le Café de l’amour a bien perdu de sa superbe.

Le Café de l’amour a fermé ses portes en septembre 2011. Depuis, les lieux n’ont jamais retrouvé vie. Félix Urima était le gérant du Café de l’amour situé rue des écoles, à Papeete, depuis près de 30 ans. Aujourd’hui, il a repris une autre activité similaire, juste à côté de celui qui a rythmé son quotidien depuis les années quatre-vingt.

“On a fait des bringues mémorables au Café de l’amour. Mais voilà, c’est une page qui s’est tournée. D’une part, parce que nous recevions trop de monde et que, du coup, les locaux étaient devenus trop petits, et d’autre part, parce que les bagarres se sont enchaînées”, sourit aujourd’hui Félix.

 

Trouver un repreneur

Mais c’est non sans un pincement au cœur qu’il voit le Café de l’amour se détériorer. Si les locaux n’accueillent plus de noctambules et que les rideaux sont fermés, des travaux y sont actuellement menés. On déplace, on casse, on tente de rénover pour trouver un repreneur.

“Les propriétaires des murs, la famille Grand, tente de retrouver des acheteurs ou gérants, mais a priori ce n’est pas si facile. Je pense que c’est un problème de famille. Mais je sais, pour habiter en face, que des travaux vont bon train. Du moins, ils tentent déjà de déblayer les lieux”, raconte l’ancien gérant. “Les murs existent toujours, mais ce n’est plus le Café de l’amour”, se désole Félix.

Le Café de l’amour, en attendant, est en piteux état. Actuellement, le propriétaire tente de refaire vivre cette institution de Papeete et faire revenir les noctambules.

“Ce ne sera pas facile je pense. J’étais client pendant des années et le café aura toujours la même réputation de soirées qui finissent en bagarre. Ce n’est pas évident de se défaire d’une réputation, surtout que la rue des écoles n’a, elle-même, pas bonne réputation. J’espère que le Café de l’amour va rouvrir, mais ce ne sera plus pareil”, raconte, Tauraa, 64 ans, un ancien habitué.

Et si les lieux ne seront plus les mêmes, le chanteur local Barthélémy aura au moins immortalisé la place avec sa chanson “Café de l’amour, et l’amour au café”.

JeH
Imprimer Recommander Wikio Facebook twitter digg