Connexion

Mot de passe oublié
ARUE

Des innovations au CJA et au collège

Publié le jeudi 04 septembre 2014 à 01H00

Poursuite de la visite du maire dans les établissements scolaires

1 2
Atelier de cuisine au CJA de Erima, ces jeunes apprennent à préparer des repas, des desserts,  des pâtisseries et d’ailleurs, ils réalisent eux-mêmes leurs déjeuners sur place.

Atelier de cuisine au CJA de Erima, ces jeunes apprennent à préparer des repas, des desserts, des pâtisseries et d’ailleurs, ils réalisent eux-mêmes leurs déjeuners sur place.

Deuxième journée, hier, de la tournée du maire de Arue, Philip Schyle, dans les établissements scolaires. L’équipe était d’abord au Centre des jeunes adolescents (CJA) de Erima puis au collège de Arue.

Au CJA, la visite s’est déroulée en présence de l’inspecteur de l’Éducation nationale en charge des 21 CJA de la Polynésie française, Michel Unzel. Ce dernier a annoncé son départ à la retraite. Cette visite au CJA de Erima, avec le maire de Arue, sera finalement sa dernière. “Je serai remplacé par un collègue qui s’occupait des Îles Sous-le-Vent, Pierre Chin-Meun. Je compte revenir à Tahiti pour des vacances au mois d’août 2015”, explique Michel Unzel.

Une cérémonie de transmission du relais aura lieu avant les vacances d’octobre. Le CJA de Erima, dirigé par Jean-Jacques Huioutu, qui a dirigé le CJA de Faa’a, compte 44 élèves. À Arue, il existe quatre ateliers de formation : couture, cuisine, menuiserie et horticulture.

“La discipline des jeunes est le gros problème. J’ai mis en place la vie coopérative du CJA avec des élèves élus. Nous avons un projet, celui de construire un fare ahima’a. S’il faut faire participer les jeunes. Ce fare ahima’a permettra de préparer le ma’a Tahiti, et ce dans le cadre d’un projet intergénérationnel de la commune. Pour les effectifs, on se maintient d’une année sur l’autre”, commente Jean-Jacques Huioutu.

Si les effectifs baissent dans les CJA, cela s’explique en partie par le fait que les collèges ont mis en place des classes aménagées qui leur permettent de garder leurs élèves.

 

Une baisse d’effectif au collège

Jacques Gros, principal du collège de Arue, a effectué également sa dernière rentrée scolaire dans cet établissement de 655 élèves. Un effectif en baisse d’environ 5,07%, puisque l’an dernier il y avait 690 élèves. “Cette année, nous avons une classe de 6e bilingue, avec chinois et anglais. Il y a 31 élèves dans cette classe. Nous avons aussi ouvert une section basket-ball avec 30 jeunes. Les élèves polynésiens sont gentils. Parfois, il faut les recadrer. Il n’y a pas eu de problème pour les uniformes, chez nous. Nos uniformes sont de couleur bleu roi. Enfin, nous avons un projet de compétition de va’a scolaire à Hawaii en 2015”, résume.

Au mois de juin dernier, 78 % des collégiens en classe de 3e ont obtenu leur diplôme national du brevet (DNB). Sur l’ensemble de la Polynésie, le taux de réussite est de 64 %, en baisse de 10 points par rapport à juin 2013, selon le principal. Le collège de Arue, qui a 30 ans d’âge, va lancer une démarche d’écolabel comme il en existe à présent dans bon nombre d’établissements scolaires de Tahiti ou dans les îles. Une première réunion à ce sujet se tiendra cet après-midi à 16 heures au collège pour exposer cette démarche qui vise, entre autres, la protection de l’environnement et le tri des déchets.

Un conseil des écoles verra le jour cette année. Ce sera un lien entre les écoles primaires de Arue et le collège. Il touche essentiellement les futurs collégiens. Il sera axé sur la maîtrise de la langue, l’approfondissement des cours de maths et le bien vivre ensemble. Des initiatives saluées par le maire, Philip Schyle.

 

De notre correspondant JH
Imprimer Recommander Wikio Facebook twitter digg