Connexion

Mot de passe oublié
ÉCONOMIE

Le Smig va bien passer à 152 914 Fcfp

Publié le samedi 06 septembre 2014 à 01H00

Le conseil des ministres confirme le calcul de l’Institut de la statistique

Les salariés payés au Smig verront une augmentation de 2 000 Fcfp nets sur leur fiche de paie,  à la fin du mois.

Les salariés payés au Smig verront une augmentation de 2 000 Fcfp nets sur leur fiche de paie, à la fin du mois.

Comme nous vous l’annoncions le 29 août, le Salaire minimum interprofessionnel garanti (Smig) augmentera bien au 1er septembre. Une réévaluation automatique prévue par le Code du travail lorsque l’indice du coût de la vie est supérieur de 2 % à celui qu’il était lors de la dernière augmentation du salaire minimum.

Un cap passé au mois de juillet, et qui avait été rendu public par l’Institut de la statistique de la Polynésie française (ISPF), chargé de son calcul.

Cependant, le gouvernement avait tardé à l’acter et le publier au Journal officiel. Il expliquait alors vouloir revérifier des chiffres dopés par le transport aérien, toujours important au mois de juillet. Dans un communiqué, Michel Monvoisin, le P-dg d’Air Tahiti Nui avait lui-même mis en doute le calcul des statisticiens de l’ISPF. Gaston Flosse avait donc demandé à l’ISPF de revoir ses calculs, ce qui a été fait en collaboration avec l’ensemble des compagnies aériennes desservant le fenua.

Cela n’aura finalement rien changé. Les calculs aboutissent au même résultat, et entraînent donc une hausse du Smig, qui passe à 152 914 Fcfp. Une bonne nouvelle pour tous ceux qui perçoivent le salaire minimum et gagneront ainsi 2 000 Fcfp nets supplémentaires. Une autre bonne nouvelle, pour la Caisse de prévoyance sociale (CPS), puisque le salaire passe la barre des 150 000 Fcfp, où il faut payer la Contribution de solidarité territoriale. C’est ainsi environ 800 Fcfp par salarié qui seront reversés à la CPS.

FC
Imprimer Recommander Wikio Facebook twitter digg